top of page
Rechercher

L’histoire de Gwen

Bonjour, je m'appelle Quyen, ou " Gwen " en anglais. Je suis vietnamienne et je vis en France depuis environ 8 ans. Aujourd'hui, j'ai envie de partager avec vous mon histoire derrière le projet Epicentre.


En 2018, j'ai participé au NCMI Equip (temps de formation) organisé par l'église de la Cité pour les églises françaises. Je me souviens m'être tenue debout au fond de l'église pendant le culte et avoir prié quand j'ai entendu une douce voix me parler. J'ai senti que Dieu me disait de donner de l'argent à l'église pour un bâtiment. J'ai ouvert les yeux et j'ai secoué la tête. Je me suis dit que c'était fou, car jusqu'à ce moment-là, je n'avais jamais entendu quelqu'un dans l'église parler d'un bâtiment ou de quoi que ce soit de ce genre. J'ai donc écarté cette pensée et j'ai continué ma journée.


Le deuxième jour, toujours pendant le culte, j'ai de nouveau senti une voix très douce qui me parlait de faire un don d'argent pour la construction de l'église. Cette fois, j'étais convaincue que Dieu me parlait et je lui ai dit que je le ferais. Je lui ai demandé combien il voulait que je donne et il m'a répondu : " 7000 € ". Je lui ai répondu : "Non, c'est beaucoup ! "Il m'a alors rappelé un incident qui s'était produit quelques mois auparavant.


Dieu m'avait demandé, quelques mois auparavant, de donner 300 € à quelqu'un dans l'église. Je devais mettre l'argent dans une enveloppe et la donner à la personne par l'intermédiaire du pasteur. Je n'ai pas écouté, car j'ai considéré que cela ne venait pas de Dieu. À ma grande consternation, quelques semaines plus tard, j'ai vu le pasteur remettre à la même personne une enveloppe contenant de l'argent provenant de quelqu'un d'autre. Cela m'a attristé. J'ai compris que si Dieu me demande de faire quelque chose et que je n'obéis pas, il demandera à quelqu'un d'autre de le faire. Il ne m'aime pas moins, il m'invite simplement à travailler avec lui, et il fait en sorte que sa volonté s'accomplisse.


Ainsi, lorsque Dieu m'a rappelé cet événement, j'ai décidé que je ne voulais pas manquer une autre occasion de travailler avec Dieu. J'ai demandé à Dieu de parler à Fred (le pasteur) au sujet du bâtiment avant de l'approcher, car je ne voulais pas donner un fardeau à l'église, qu'il ait l'impression que nous devions maintenant avoir un bâtiment, si ce n'était pas la volonté de Dieu.


J'ai attendu la fin de la journée pour trouver le temps de parler avec Fred et sa femme, Vanessa. Je leur ai dit que je croyais avoir entendu le Seigneur me parler d'un bâtiment pour l'église, et que si l'église avait l'intention d'acheter un bâtiment, je voulais donner la première semence, car sans les semences, rien ne pousse.


Fred m'a regardé avec étonnement et m'a dit qu'il avait senti que Dieu lui disait qu'avant la fin de cette période, Dieu mettrait de l'argent dans sa main pour que l'église ait son propre bâtiment. J'ai donné un chèque de 7 000 € à Fred le lendemain, car je savais que si j'attendais plus longtemps, mon esprit commencerait à me donner des raisons de ne pas donner et je ne voulais pas y réfléchir à deux fois.


Jusqu'à présent, j'avais toujours pensé que je devais être mariée et stable, ou riche, pour faire quelque chose comme cela pour Lui. Dieu m'a appris par ce biais qu'il cherchait quelqu'un qui lui dirait oui, un cœur bien disposé, et rien d'autre.


Depuis, le Seigneur a fait tant de choses dans ma vie en rapport avec l'argent. Il m'a ouvert des portes et m'a vraiment béni financièrement !


Vietnam

Photo utilisé avec permission de Gwen… un photo de sa nièce

L'année dernière, je suis retournée au Vietnam pour quelques mois et je ne savais pas ce qui se passait dans l'Église à ce moment-là. Alors que je passais du temps avec ma nièce, elle m'a demandé quand nous aurions une nouvelle maison. Notre maison actuelle au Vietnam est très vieille. Je lui ai dit : "Veux-tu demander à Jésus de te donner une maison neuve ? "Veux-tu demander de l'aide à Jésus ?" Je lui ai alors raconté l'histoire d'un petit garçon qui a donné à Jésus cinq pains et deux poissons et qui a pu nourrir 5 000 personnes. Je lui ai demandé si elle avait des économies, ce à quoi elle a répondu "oui". Je lui ai dit : "Veux-tu que je donne cet argent à Jésus et que je croie qu'il nous bénira davantage ? Elle a répondu par l'affirmative et m'a demandé comment elle pouvait envoyer l'argent à Jésus. Je lui ai dit que je l'enverrais par la banque à l'église de Paris, et qu'ils l'enverraient à Jésus.


J'ai compté ses économies et j'ai constaté qu'elles étaient très faibles lorsque je les ai converties en euros. Je pensais ne pas l'envoyer, mais je me suis ravisée. Je me suis dit que je devais honorer sa foi. J'ai donc envoyé un message à Fred et Vanessa pour leur parler du transfert et de son histoire. Je n'avais aucune idée que le moment était si parfait et que Dieu agirait à travers ce petit don.


Dieu soit loué !


Je crois et j'ai vu pendant tout ce temps qu'investir dans le royaume de Dieu sur terre est un investissement judicieux ! Et je sais que mon histoire ne fait que commencer.


J'espère vraiment que quelque chose de mon histoire vous incitera à avoir foi et à investir dans le royaume des cieux. Le projet Épicentre est l'une de ces occasions d'investir dans le royaume de Dieu et dans ce que le Seigneur fait en France. Le Seigneur est fidèle, et il cherche des cœurs cédés, des cœurs qui lui disent oui. Il ne nous abandonnera jamais, il est le Seigneur qui pourvoit, il est celui qui peut multiplier.


Aujourd'hui, quand vous lirez ceci, je vous encourage à demander au Seigneur s'Il veut que vous donniez. Si oui, demande-lui combien il veut que tu donnes et fais un pas de foi.


Que Dieu vous bénisse abondamment !

Ly Kim Quyen


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page